Skip to content

Bruno le Maire : dilaté comme jamais

Par

Anne-Sophie Béranger

Publié le

13 juin 2023

Partage

Bruno Le Maire
Lire Bruno c’est se perdre dans une expérience à mi-chemin entre Kafka et une file d’attente à la poste. Explications : Oskar – psychiatre qui s’envisage nihiliste mais qui parvient difficilement à atteindre l’acidité d’un citron – nous narre le pitoyable destin de son frère Franz, pianiste émérite qui, à la suite d’une rencontre avec le célèbre Horowicz, prend soudain conscience de sa médiocrité et abandonne le piano pour embrasser (sans davantage de succès) une carrière d’agent immobilier. Voilà pour le pitch de ce roman qui ambitionne de concurrencer les Buddenbrook ou les Frères Ashkenazi. Parce que Bruno rêverait d’une œuvre totale qui brasserait tout à la fois la révolution cubaine, les ténèbres soviétiques, le danger nazi et les dérives du Grand Capital dans ce qui serait une grande dénonciation des tares du XXe siècle. Mais n’est Thomas Mann ou Joshua Singer qui veut ! [...]
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

  • Papier
  • Web
  • Tablette
  • Mobile
Formule numérique

À partir de 4,10€ / mois

  • Web
  • Tablette
  • Mobile

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

Formule Numérique

À partir de 4,10€ / mois

EN KIOSQUE

Découvrez le numéro du mois - 6,90€

Soutenez l’incorrect

faites un don et défiscalisez !

En passant par notre partenaire

Credofunding, vous pouvez obtenir une

réduction d’impôts de 66% du montant de

votre don.

Retrouvez l’incorrect sur les réseaux sociaux

Les autres articles recommandés pour vous​

Restez informé, inscrivez-vous à notre Newsletter

Pin It on Pinterest