Skip to content

[Cinéma] Rodéo : daube racoleuse

Par

Christophe Despaux

Publié le

7 septembre 2022

Partage

Sans titre
Une jeune femme en rupture de ban intègre un gang de motards à leur corps défendant. Validée par le big boss en prison, elle se rapproche de sa femme, jeune mère désemparée... On trouve de tout dans Rodéo : une caméra parkinsonienne à la Dardenne (les frangins réalisateurs de Rosetta), le clinquant et la désexualisation à la Titane (la daube Palme d’or en 2021), un milieu d’hommes fétichisés façon Belle Épine de Rebecca Zlotowski, c’est-à-dire rendu stérile, et, dans ses rares moments un peu enlevés, le désir impossible d’une dissolution dans le groupe clairement emprunté au beau American Honey d’Andrea Arnold. [...]
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

  • Papier
  • Web
  • Tablette
  • Mobile
Formule numérique

À partir de 4,10€ / mois

  • Web
  • Tablette
  • Mobile

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

Formule Numérique

À partir de 4,10€ / mois

EN KIOSQUE

Découvrez le numéro du mois - 6,90€

Soutenez l’incorrect

faites un don et défiscalisez !

En passant par notre partenaire

Credofunding, vous pouvez obtenir une

réduction d’impôts de 66% du montant de

votre don.

Retrouvez l’incorrect sur les réseaux sociaux

Les autres articles recommandés pour vous​

Restez informé, inscrivez-vous à notre Newsletter

Pin It on Pinterest