Skip to content

Contre l’euthanasie et le suicide assisté

Par

Pauline Tessier

Publié le

17 novembre 2022

Partage

euthanasie

« N’avez-vous pas honte ? N’avez-vous pas honte de refuser à des personnes en grande souffrance, à des personnes en fin de vie, la possibilité de partir paisiblement ? N’avez-vous pas honte de refuser ce dernier geste d’humanité pour d’obscures raisons passéistes, conservatrices ou, pire encore, religieuses ? Alors même que le progrès médical permet de mourir dans la dignité. »

Si de tels propos vous ont déjà été adressés, c’est que, a priori, vous êtes « du côté obscur de la force ». Forcément anti-progrès, conservateurs sans doute, voire même, injure parmi les injures, intégristes extrémistes. Et comme c’est toujours un procès à charge, qu’il nous soit permis ici d’exposer les arguments de la défense.

Alors oui, nous sommes défavorables à une loi permettant l’euthanasie et le suicide assisté, parce qu’il n’est jamais sage de laisser entre les mains des hommes politiques la possibilité de légiférer sur la mort et encore moins sur la nature d’« une mort digne ». Surtout quand ces mêmes hommes politiques n’ont cessé de fermer des services de santé et des lits, au nom de la sacro-sainte économie. Et que, par leur incurie, certains patients sont décédés aux urgences, faute de médecins pour les prendre en charge. À croire qu’ils ont créé le mal pour vendre le remède....

Lire aussi : Henri de Soos : « Dans tous les pays concernés, le nombre d’euthanasies ou de suicides assistés augmente »

Nous sommes défavorables à une loi permettant l’euthanasie et le suicide assisté parce que faire entrer l’euthanasie et la mort assistée dans les mœurs de la société, c’est définitivement changer de société. Les réflexes et les priorités changeront : peu coûteuse en argent et en personnel, elle mettra moins d’une génération à supplanter les options de soins palliatifs ou longue durée. Surtout avec un tel « trou de la sécu » et/ou dette nationale post pandémie. Et ceux qui s’indignent aujourd’hui de l’inégalité d’accès au suicide assisté s’indigneront demain de l’inégalité d’accès aux soins, somme toute toujours plus coûteux que l’euthanasie. [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

  • Papier
  • Web
  • Tablette
  • Mobile
Formule numérique

À partir de 4,10€ / mois

  • Web
  • Tablette
  • Mobile

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

Formule Numérique

À partir de 4,10€ / mois

EN KIOSQUE

Découvrez le numéro du mois - 6,90€

Soutenez l’incorrect

faites un don et défiscalisez !

En passant par notre partenaire

Credofunding, vous pouvez obtenir une

réduction d’impôts de 66% du montant de

votre don.

Retrouvez l’incorrect sur les réseaux sociaux

Les autres articles recommandés pour vous​

Restez informé, inscrivez-vous à notre Newsletter

Pin It on Pinterest