Skip to content

Couronnement de Charles III : un roi sans divertissement

Par

Sylvie Perez

Publié le

6 mai 2023

Partage

Charles III
Plus aucune monarchie européenne ne pratique le couronnement. Pourquoi les Anglais le perpétuent-ils ? Les deux principales monarchies européennes étaient la française et l’anglaise. La grande différence, c’est que vous avez fait votre révolution très tard. L’histoire anglaise se distingue par la fréquence avec laquelle on a destitué nos rois: Édouard II, Richard II, Charles Ier, James II. L’autre différence fondamentale entre nos deux histoires tient au fait que nous avons renié notre révolution. En 1660, nous avons décidé que se passer de roi était une mauvaise idée. La révolution française a détruit la notion de légitimité. Nous avons évité cela, entre autres en perpétuant le couronnement. Il y a deux éléments dans cette cérémonie: la consécration et le serment. Le roi tient sa légitimité de Dieu mais il est en réalité mis sur le trône par le Parlement. Le couronnement renforce le lien avec la démocratie. C’est tout le paradoxe. L’ampleur de la cérémonie de couronnement dérive de l’extension du droit de vote, due à Benjamin Disraeli en 1867. Plus l’électorat est large, plus cette cérémonie est nécessaire. Nous avons deux rois, celui de Buckingham Palace et l’autre, le vrai roi, le Premier ministre, qui exerce le pouvoir. La cérémonie royale fait partie de ce qu’Edmund Burke appelle les draperies du pouvoir. [...]
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

  • Papier
  • Web
  • Tablette
  • Mobile
Formule numérique

À partir de 4,10€ / mois

  • Web
  • Tablette
  • Mobile

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

Formule Numérique

À partir de 4,10€ / mois

EN KIOSQUE

Découvrez le numéro du mois - 6,90€

Soutenez l’incorrect

faites un don et défiscalisez !

En passant par notre partenaire

Credofunding, vous pouvez obtenir une

réduction d’impôts de 66% du montant de

votre don.

Retrouvez l’incorrect sur les réseaux sociaux

Les autres articles recommandés pour vous​

Restez informé, inscrivez-vous à notre Newsletter

Pin It on Pinterest