Skip to content

Damas, ton univers impitoyable

Par

Frédéric PICHON

Publié le

22 juin 2020

Partage

La Syrie est exsangue. Après neuf années de guerre, l’affaiblissement de la verticale du pouvoir au profit d’acteurs extérieurs (Russie, Iran) ou intérieurs (milices loyalistes) aurait pu être le début de la fin pour l’État et son président. Les derniers développements prouvent qu’il en est tout autrement. Ils éclairent à leur manière le mystère de la longévité de Bachar El Assad, qui ne doit pas uniquement son maintien au pouvoir à sa puissance coercitive mais surtout à un sens politique implacable que l’on croyait réservé à son père. La suite à lire sur le numéro 32 de L'Incorrect...
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

  • Papier
  • Web
  • Tablette
  • Mobile
Formule numérique

À partir de 4,10€ / mois

  • Web
  • Tablette
  • Mobile

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

Formule Numérique

À partir de 4,10€ / mois

EN KIOSQUE

Découvrez le numéro du mois - 6,90€

Soutenez l’incorrect

faites un don et défiscalisez !

En passant par notre partenaire

Credofunding, vous pouvez obtenir une

réduction d’impôts de 66% du montant de

votre don.

Retrouvez l’incorrect sur les réseaux sociaux

Les autres articles recommandés pour vous​

Restez informé, inscrivez-vous à notre Newsletter

Pin It on Pinterest