Skip to content

Enquête : Stéphane Sitbon-Gomez, un directeur de campagne à la tête des émissions de France Télévisions

Par

Emmanuel Rechberg

Publié le

5 mai 2021

Partage

Stéphane Sitbon-Gomez

Delphine Ernotte a été choisie le 22 juillet 2020 pour un deuxième mandat à la tête du groupe audiovisuel public. C’était la première fois qu’un PDG sortant conservait le titre. Ce succès ne pouvant être que le fruit de son seul talent, L’Incorrect n’ira pas jusqu’à dire que son directeur de cabinet pourrait y avoir été pour quelque chose. Le fait est que Sitbon a depuis été bombardé numéro 2 de France TV, à 33 ans, alors que son seul métier depuis qu’il a 14 ans est de faire élire sa patronne.

L’histoire familiale de Stéphane Sitbon-Gomez ressemble à une caricature. Il est le petit-fils de Guy Sitbon, tunisien naturalisé français, journaliste communiste ayant fait fortune dans le minitel rose. Sa grand-mère, Nicole Muchnik, a été signataire en 1971 du manifeste des « 343 salopes » pour la légalisation de l'avortement. Guy et Nicole ont eu un fils en Tunisie, Michel, père de Stéphane. Héritier du magot issu de la pornographie, Michel s’est fait éditeur. Il a fait publier des centaines d’ouvrages pour accueillir plus de migrants en France ou légaliser le cannabis. Il a même été condamné en 2002 pour avoir insulté et frappé une policière. [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

  • Papier
  • Web
  • Tablette
  • Mobile
Formule numérique

À partir de 4,10€ / mois

  • Web
  • Tablette
  • Mobile

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

Formule Numérique

À partir de 4,10€ / mois

EN KIOSQUE

Découvrez le numéro du mois - 6,90€

Soutenez l’incorrect

faites un don et défiscalisez !

En passant par notre partenaire

Credofunding, vous pouvez obtenir une

réduction d’impôts de 66% du montant de

votre don.

Retrouvez l’incorrect sur les réseaux sociaux

Les autres articles recommandés pour vous​

Restez informé, inscrivez-vous à notre Newsletter

Pin It on Pinterest