Skip to content

Entretien exclusif : Giorgia Meloni, à droite, toute !

Par

Marie d'Armagnac

Publié le

4 mars 2020

Partage

Meloni dessin

Pourriez-vous expliquer aux lecteurs français les points communs et les différences entre votre parti, Fratelli d’Italia et la Ligue de Matteo Salvini ?

Fratelli d’Italia et La Ligue sont deux partis différents mais compatibles, et c’est justement pour cela que nous sommes alliés depuis toujours. Nous avons des positions similaires sur des questions fondamentales comme la lutte contre l’immigration illégale, la défense de l’identité nationale, ainsi qu’en matière de famille et d’économie. Nous avons des convergences importantes mais nous sommes différents par notre histoire : Fratelli d’Italia est l’héritier des mouvements italiens de droite, la Ligue qui aujourd’hui adopte beaucoup de positions de droite, est l’héritière de la Ligue du Nord d’Umberto Bossi, et dans le Nord une bonne partie de son électorat est le même qu’avant. Il y a une différence dans les choix, et le premier d’entre eux, celui de la Ligue de gouverner avec le Mouvement Cinq Étoiles, est un choix inconcevable pour Fratelli d’Italia ; de la même manière, au niveau européen et international nous faisons partie de familles différentes. En Europe, Fratelli d’Italia et la Ligue font partie de deux familles politiques différentes, Fratelli d’Italia est membre des conservateurs et co-président l’ECR (European Conservatives and Reformists Group, Groupe des conservateurs et réformistes européens).

Lire aussi : Italie : Io sono Giorgia !

Comment vous définissez-vous : nationaliste, souverainiste, populiste, identitaire ou conservatrice ?

Je me définis comme patriote. Être patriote englobe toutes ces autres notions : défendre l’État-nation, sa souveraineté et celle de son peuple, défendre l’identité culturelle sur laquelle la nation est fondée.

Quel rôle Fratelli d’Italia pourrait-il prendre dans une coalition avec la Lega ?

Aujourd’hui nous gouvernons déjà des dizaines de communes et de régions avec la Ligue, nous sommes prêts à gouverner. Et puis le rôle que tiendra Fratelli d’Italia dépend du consensus et du poids spécifique que les Italiens voudront bien nous accorder. Je crois que tout le monde s’est rendu compte que Fratelli d’Italia a une ligne très claire et que les Italiens peuvent nous faire confiance. Nous continuons de croître grâce à notre cohérence, pour avoir déclaré avant les élections – et tenu parole après – que nous n’aurions pas fait alliance avec d’autres partis politiques hors du centre-droit. Nous sommes la garantie du programme et du positionnement de la coalition [du centre-droit, ndlr]. Et c’est justement pour cela que nous sommes aussi la force politique qui aujourd’hui parle le mieux aux milieux productifs, parce que nous avons toujours proposé des mesures économiques destinées à soutenir ceux qui produisent et qui créent de l’emploi, comme par exemple la flat tax à 15 % sur les revenus de l’épargne ou encore une super-déduction fiscale du coût du travail pour les entreprises qui ont un fort taux de main-d’œuvre. En d’autres termes: plus tu emploies, moins tu paies de taxes. C’est pour cette raison que nous avons toujours dit vouloir abolir le revenu de citoyenneté voulu par le Mouvement Cinq étoiles qui coûte si cher et ne crée pas d’emploi. Par ailleurs nous sommes aussi les plus proches du monde catholique de par notre attention aux thèmes de la famille, de la natalité et de la maternité, mais aussi par la défense fière, mais toujours sobre de notre identité culturelle et religieuse. Je suis convaincue que le rôle qu’aura Fratelli d’Italia dans un futur gouvernement de centre-droit sera de tout premier plan. [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

  • Papier
  • Web
  • Tablette
  • Mobile
Formule numérique

À partir de 4,10€ / mois

  • Web
  • Tablette
  • Mobile

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

Formule Numérique

À partir de 4,10€ / mois

EN KIOSQUE

Découvrez le numéro du mois - 6,90€

Soutenez l’incorrect

faites un don et défiscalisez !

En passant par notre partenaire

Credofunding, vous pouvez obtenir une

réduction d’impôts de 66% du montant de

votre don.

Retrouvez l’incorrect sur les réseaux sociaux

Les autres articles recommandés pour vous​

Restez informé, inscrivez-vous à notre Newsletter

Pin It on Pinterest