Skip to content

Défaite des mères

Par

Arthur Chrissement

Publié le

27 mai 2022

Partage

fête des mères

Aux origines de cette fête

Nombreux escobars font remonter cette fête au régime de Vichy pour mieux la décrédibiliser. Et pourtant, le sentiment quasi-religieux pour la mère de famille trouve son fondement aux principes même de l’Antiquité, dans les civilisations grecques et romaines, que ce soit la figure maternelle de la titanide Rhéa ou la fête des Matraliae, journée durant laquelle les femmes et mères de famille étaient honorées et couvertes de cadeaux.

Dans des temps plus récents, c’est aux États-Unis que la fête des mères fait son apparition en 1905, tandis que les prémices d’une telle cérémonie arrivent en France en 1897 quand l’Alliance nationale contre la dépopulation donne l’idée d’une fête en l’honneur de la maternité.

Ah ! il est loin ce bon vieux temps où le gouvernement reconnaissait la mission extraordinaire de la femme sans vouloir l’assimiler à celle de l’homme

C’est en effet par la suite, dans le cadre de la politique familiale de Vichy, que la fête des mères prend une ampleur qu’elle a conservée jusqu’à aujourd’hui. Sous l’impulsion du Maréchal, elle devient une célébration quasi-liturgique, et tous les Français sont incités à célébrer la maternité. En 1942, le maréchal Pétain s’adresse à la radio aux femmes en ces termes : « Vous seules savez donner à tous ce goût du travail, ce sens de la discipline, de la modestie, du respect qui font les hommes sains et les peuples forts. Vous êtes les inspiratrices de notre civilisation chrétienne ». Ah ! il est loin ce bon vieux temps où le gouvernement reconnaissait la mission extraordinaire de la femme sans vouloir l’assimiler à celle de l’homme. En 1950, une loi fixe la fête des mères au quatrième dimanche du mois de mai pour l’ensemble du pays. [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

  • Papier
  • Web
  • Tablette
  • Mobile
Formule numérique

À partir de 4,10€ / mois

  • Web
  • Tablette
  • Mobile

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

Formule Numérique

À partir de 4,10€ / mois

EN KIOSQUE

Découvrez le numéro du mois - 6,90€

Soutenez l’incorrect

faites un don et défiscalisez !

En passant par notre partenaire

Credofunding, vous pouvez obtenir une

réduction d’impôts de 66% du montant de

votre don.

Retrouvez l’incorrect sur les réseaux sociaux

Les autres articles recommandés pour vous​

Restez informé, inscrivez-vous à notre Newsletter

Pin It on Pinterest