Skip to content

François-Marie Didier (LR) : « Une droite qui renoue avec les classes populaires »

Par

Alexandre de Galzain

Publié le

9 juin 2022

Partage

FMD

Vous êtes déjà élu parisien : pour quelles raisons vous présentez-vous aux législatives 

J’ai souhaité m’engager pour la première fois en politique à l’occasion des élections municipales de juin 2020, pour défendre mon arrondissement, le XXe, et pour défendre Paris. Me présenter aux élections législatives des 12 et 19 juin, c’est en quelque sorte le prolongement de ce mandat d’élu local. Je ne conçois pas la politique comme une rente contrairement à mes adversaires qui vivent depuis vingt ans grâce à la politique. Je continue à exercer mon métier, j’ai eu une vie professionnelle très riche avant la politique. Je suis le candidat du renouveau.

Dans votre circonscription, la droite unie n’atteint pas les 15%. En ce cas, quel est votre objectif 

C’est la cinquième élection en deux ans dans cette circonscription et hormis les élections présidentielles, la droite et le centre ont recueilli environ 20% des suffrages lors de chaque élection. Mon objectif est d’être au second tour grâce à mon ancrage local. Depuis deux ans, je n’ai cessé d’être aux côtés des habitants du XXe, notamment en m’opposant au projet de « salle de shoot » que souhaitaient implanter le maire d’arrondissement et Anne Hidalgo dans l’arrondissement avec la complicité du gouvernement. [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

  • Papier
  • Web
  • Tablette
  • Mobile
Formule numérique

À partir de 4,10€ / mois

  • Web
  • Tablette
  • Mobile

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

Formule Numérique

À partir de 4,10€ / mois

EN KIOSQUE

Découvrez le numéro du mois - 6,90€

Soutenez l’incorrect

faites un don et défiscalisez !

En passant par notre partenaire

Credofunding, vous pouvez obtenir une

réduction d’impôts de 66% du montant de

votre don.

Retrouvez l’incorrect sur les réseaux sociaux

Les autres articles recommandés pour vous​

Restez informé, inscrivez-vous à notre Newsletter

Pin It on Pinterest