Skip to content

Gabriel Robin censuré par Twitter

Par

Alexandre de Galzain

Publié le

17 août 2022

Partage

gabriel robin

Votre compte Twitter, où vous parlez notamment de la guerre en Ukraine, mais aussi d'autres thèmes comme la politique française, était très actif. Il a récemment été censuré. Pourquoi ?

J'ai mis en ligne deux fois une vidéo d'une de mes interventions à CNews où je déplorais la détérioration de l'attractivité touristique française, notamment sur le plan de la délinquance. Sur la première vidéo mise en ligne, j'avais légendé : « La source de l'insécurité en France porte un nom : l'immigration. Tout le monde le sait et c'est une évidence. Il faut d'abord l'arrêter avant de pouvoir espérer rendre aux Français la tranquillité qu'ils méritent ». Ce tweet a eu un énorme succès avec un total de plus de 100 000 interactions. Durant mon intervention, je m'appuyais non pas sur un jugement de valeur vis-à-vis de l'immigration en général, mais des chiffres du Ministère de l'Intérieur relatifs à la criminalité à Paris.

Encore hier, un touriste a été victime d'une tentative de vol de sa Rolex par deux mineurs isolés marocains de 16 et 17 accompagnés par un Algérien de 27 ans. Je citais également durant l'émission l'exemple de cette touriste américaine violée dans des toilettes publiques par un Algérien. Oui, l'immigration récente provoque des problèmes de criminalité et de délinquance dans Paris !

Mes paroles s'inscrivent dans un débat sur l'immigration nécessaire en France.

Dans vos propos, on ne voit a priori  rien de répréhensible. Pourquoi seraient-ils la cause de votre censure ?

Vous avez raison : selon moi, il n'y a rien que Twitter puisse condamner ici, en matière de haine. Je ne cite pas nommément un groupe d'immigrés en particulier, je ne cite pas de nationalité, j'expose simplement le phénomène migratoire. Or, Gérald Darmanin a récemment tenu des propos tout à fait similaires ! Il parlait lui aussi du lien entre insécurité et immigration. Selon moi, ce n'est donc pas Twitter qui a décidé de me censurer puisque tous les jours, de tels propos sont relayés. [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

  • Papier
  • Web
  • Tablette
  • Mobile
Formule numérique

À partir de 4,10€ / mois

  • Web
  • Tablette
  • Mobile

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

Formule Numérique

À partir de 4,10€ / mois

EN KIOSQUE

Découvrez le numéro du mois - 6,90€

Soutenez l’incorrect

faites un don et défiscalisez !

En passant par notre partenaire

Credofunding, vous pouvez obtenir une

réduction d’impôts de 66% du montant de

votre don.

Retrouvez l’incorrect sur les réseaux sociaux

Les autres articles recommandés pour vous​

Restez informé, inscrivez-vous à notre Newsletter

Pin It on Pinterest