Skip to content

Histoire de Q

Par

Mathieu Bollon

Publié le

4 novembre 2020

Partage

complot

Une secte de pédophiles démonolâtres a-t-elle pris le contrôle de l’État profond américain après l’assassinat de John F. Kennedy ? On a le droit d’en douter mais c’est du moins ce qu’affirment les disciples de QAnon, un mouvement conspirationniste américain né en 2017 dans les poubelles d’Internet. Vous avez aimé le « pizzagate » ? Vous adorerez QAnon ! À en croire les zélateurs de cette « conspiracy theory », le président Donald Trump mènerait une guerre souterraine contre la « Cabal », une obscure société secrète aux mains du clan Clinton-Obama. Cette dernière compterait également en son sein des personnalités aussi diverses que Céline Dion, Tom Hanks, Oprah Winfrey ou Beyoncé. Le but de cette conspiration ? Enlever des enfants pour abuser d’eux et extraire de leur sang une substance à la fois psychotrope et rajeunissante : l’Adénochrome.

Affirmant que des milliers d’enfants seraient retenus prisonniers dans des bases militaires souterraines (« Deep Underground Military Bases » ou D.U.M.B.), les soutiens de QAnon sont persuadés que Trump va bientôt déclencher la « tempête » (« The storm »), à savoir le démantèlement de la « Cabal » et l’arrestation de ses responsables. Ce moment charnière annoncera un nouveau tournant dans l’histoire des États-Unis : le « grand réveil ». [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

  • Papier
  • Web
  • Tablette
  • Mobile
Formule numérique

À partir de 4,10€ / mois

  • Web
  • Tablette
  • Mobile

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

Formule Numérique

À partir de 4,10€ / mois

EN KIOSQUE

Découvrez le numéro du mois - 6,90€

Soutenez l’incorrect

faites un don et défiscalisez !

En passant par notre partenaire

Credofunding, vous pouvez obtenir une

réduction d’impôts de 66% du montant de

votre don.

Retrouvez l’incorrect sur les réseaux sociaux

Les autres articles recommandés pour vous​

Restez informé, inscrivez-vous à notre Newsletter

Pin It on Pinterest