Skip to content

Pourquoi le site ivg.net est-il la cible de l’Etat ?

Par

Aurore Leclerc

Publié le

9 mars 2021

Partage

ivg.net

« Si nous existons, c’est justement parce que les femmes se plaignent de n’avoir aucune information, ni sur la réalité de l’IVG, ni sur les risques possibles », nous raconte Hélène, une écoutante du site. « Si tout se passait bien comme les sites officiels le décrivent, on n’aurait pas besoin de nous », ajoute-t-elle. Elle nous explique qu’avec la crise sanitaire, la procédure s’est accélérée : « Une femme qui veut avorter, même une toute jeune fille, c’est fait dans les deux jours ». Il arrive même que certaines femmes les appellent pendant leur IVG médicamenteuse car elles se rétractent : « Lorsqu’elles nous le demandent, nous les mettons en relation avec un médecin qui va leur prescrire un antidote pour sauver le bébé ». Leur travail, c’est l’écoute. Elles accompagnent et soutiennent aussi celles qui ont avorté. Ainsi une jeune femme racontait tout récemment : « J’ai senti un truc qui tombait. Il était déjà bien formé. Je l’ai pris, lui ai parlé, l’ai jeté dans les toilettes et j’ai tiré la chasse d’eau ». [...]

Lire aussi : Reportage : Avortement, voyage au bout de l’enfer

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

  • Papier
  • Web
  • Tablette
  • Mobile
Formule numérique

À partir de 4,10€ / mois

  • Web
  • Tablette
  • Mobile

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

Formule Numérique

À partir de 4,10€ / mois

EN KIOSQUE

Découvrez le numéro du mois - 6,90€

Soutenez l’incorrect

faites un don et défiscalisez !

En passant par notre partenaire

Credofunding, vous pouvez obtenir une

réduction d’impôts de 66% du montant de

votre don.

Retrouvez l’incorrect sur les réseaux sociaux

Les autres articles recommandés pour vous​

Restez informé, inscrivez-vous à notre Newsletter

Pin It on Pinterest