Skip to content

Jérôme Sainte-Marie : « Marine Le Pen incarne l’opposition la plus évidente au pouvoir macroniste »

Par

Alexandre de Galzain

Publié le

2 mai 2022

Partage

SteMarie

Marine Le Pen a fait un score de 41,6% lors du second tour, soit une progression de sept points par rapport à 2017. Où et comment Marine Le Pen a-t-elle gagné ces voix nouvelles ?

Les fondamentaux du vote en faveur de Marine Le Pen n’ont pas changé, au premier comme au second tour, malgré l’élargissement de sa base. Moins on a de capital social, plus on a le sentiment d’appartenir aux catégories modestes, et davantage on vote pour elle. Je note que les notions de « bloc populaire » et de « bloc élitaire » que j’avais forgées il y a quelques années sont largement reprises, même s’ils correspondent mieux aux résultats du premier tour qu’à ceux du second : la bataille du 24 avril concernait précisément ceux qui étaient entre les deux électorats de premier tour, et donc largement les classes moyennes.

Un facteur décisif de la progression du vote Le Pen a été le rejet d’Emmanuel Macron : si en 2017, 35% des électeurs Le Pen expliquaient leur vote par la volonté de faire barrage à celui-ci, selon BVA, cette proportion s’élève désormais à 50%. On ne peut donc pas dire qu’Éric Zemmour ait particulièrement amené une « bourgeoisie patriote » à la principale candidate du courant nationaliste. S’il a effectivement su rallier nombre d’individus appartenant à des milieux aisés, notamment parmi la jeunesse étudiante, c’est davantage observable au niveau des militants que des électeurs.

Ce score peut-il être considéré comme une « victoire éclatante », ainsi qu’elle l’a déclaré dimanche soir ?

Le terme de succès aurait été plus approprié, dans la mesure où l’obtention d’un peu plus de 41% face à une superstructure sociale entièrement mobilisée derrière son concurrent constitue un évènement considérable. Dans son acception scientifique, le terme d’oligarchie s’impose au vu de toutes ces autorités – politiques, syndicales, religieuses, artistiques, économiques et partant médiatiques – ayant fait durant deux semaines assaut d’outrances pour disqualifier la candidate la mieux soutenue par les classes populaires. La « victoire éclatante » a eu lieu au premier tour, puisque Marine Le Pen progresse par rapport à 2017 malgré la vive concurrence d’Éric Zemmour. [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

  • Papier
  • Web
  • Tablette
  • Mobile
Formule numérique

À partir de 4,10€ / mois

  • Web
  • Tablette
  • Mobile

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

Formule Numérique

À partir de 4,10€ / mois

EN KIOSQUE

Découvrez le numéro du mois - 6,90€

Soutenez l’incorrect

faites un don et défiscalisez !

En passant par notre partenaire

Credofunding, vous pouvez obtenir une

réduction d’impôts de 66% du montant de

votre don.

Retrouvez l’incorrect sur les réseaux sociaux

Les autres articles recommandés pour vous​

Restez informé, inscrivez-vous à notre Newsletter

Pin It on Pinterest