Skip to content

La radicalisation par le meme

Par

Alain Blanville

Publié le

16 mars 2019

Partage

Ordure
Hier, à Christchurch, en Nouvelle-Zélande, un Australien du nom de Brenton Tarrant, âgé de 28 ans, a ouvert le feu dans deux mosquées, tuant 49 personnes. L’attaquant a filmé son carnage, qui depuis tourne en boucle sur les réseaux sociaux, et laissé un manifeste de 74 pages. Bien entendu, les similitudes avec Anders Breivik, seul autre terroriste d’extrême-droite de ces dernières années, sont frappantes, ce que n’aura pas manqué de rappeler la presse en brandissant à nouveau le spectre de la menace fasciste, Aude Lancelin, du Média, n’hésitant d’ailleurs pas sur Twitter à rejeter la faute sur Renaud Camus et Alain Finkielkraut…
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

  • Papier
  • Web
  • Tablette
  • Mobile
Formule numérique

À partir de 4,10€ / mois

  • Web
  • Tablette
  • Mobile

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

Formule Numérique

À partir de 4,10€ / mois

EN KIOSQUE

Découvrez le numéro du mois - 6,90€

Soutenez l’incorrect

faites un don et défiscalisez !

En passant par notre partenaire

Credofunding, vous pouvez obtenir une

réduction d’impôts de 66% du montant de

votre don.

Retrouvez l’incorrect sur les réseaux sociaux

Les autres articles recommandés pour vous​

Restez informé, inscrivez-vous à notre Newsletter

Pin It on Pinterest