Skip to content

Léo Taxil, Prince de la galéjade

Par

Mathieu Bollon

Publié le

23 novembre 2020

Partage

taxil2

Né à Marseille en 1854, il commence sa carrière en écrivant dans des publications anticléricales et fait un bref passage au Grand Orient avant d’en être exclu. Après une conversion au catholicisme savamment orchestrée, il se lance à partir de 1885 dans une série de révélations scabreuses sur un prétendu culte luciférien au sein des « frères trois points ». Pour être plus crédible, il s’appuie sur les témoignages de personnages imaginaires comme la prêtresse luciférienne américaine Diana Vaughan.

Lire aussi : Islamo-complotisme : « Juifs et Francs-maçons pour l’avènement de l’Antéchrist »[...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

  • Papier
  • Web
  • Tablette
  • Mobile
Formule numérique

À partir de 4,10€ / mois

  • Web
  • Tablette
  • Mobile

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

Formule Numérique

À partir de 4,10€ / mois

EN KIOSQUE

Découvrez le numéro du mois - 6,90€

Soutenez l’incorrect

faites un don et défiscalisez !

En passant par notre partenaire

Credofunding, vous pouvez obtenir une

réduction d’impôts de 66% du montant de

votre don.

Retrouvez l’incorrect sur les réseaux sociaux

Les autres articles recommandés pour vous​

Restez informé, inscrivez-vous à notre Newsletter

Pin It on Pinterest