Skip to content

Microfissures dans le circuit de sécurité

Par

Emmanuel Rechberg

Publié le

16 mai 2022

Partage

Centrale_nucléaire - L'Incorrect
Centrale_nucléaire - L'Incorrect

Tous les dix ans, EDF réalise des inspections très poussées de ses centrales. Les tuyauteries sont vérifiées au moyen d’ultrasons ou de radio- graphies. Cela permet de voir si des fissures ou des trous apparaissent. En 2021, plusieurs visites décennales ont été organisées. En décembre, EDF découvrait que sa centrale de Civaux, à côté de Poitiers, avait un problème.



Une centrale nucléaire gère une réaction de fission. Un neutron est envoyé dans un atome d’uranium. Sous le choc, il se sépare en deux, ce qui libère ses propres neutrons. À leur tour, ils vont entrer en collision avec d’autres atomes et répéter l’opération. Cette réaction en chaîne s’accompagne d’une énorme chaleur. Si l’on ne fait rien, la chaleur ne cesse d’augmenter et peut aller jusqu’à l’explosion. Il faut donc maîtriser la température du réacteur. Le plus simple est de le noyer dans l’eau. C’est le rôle du circuit primaire. Il s’agit d’une boucle composée de tuyaux d’eau qui traversent le réacteur, lui enlèvent de la chaleur, se dirigent vers le circuit secondaire, lui transmettent cette chaleur et retournent dans le réacteur. L’eau du secondaire se vaporise en croisant celle du primaire. La vapeur est dirigée vers une turbine. Celle-ci se met à tourner, comme la roulette de la dynamo d’un vélo. Cette turbine est couplée à un alternateur, qui se met à produire une énorme quantité d’électricité. Rafraîchie dans un condenseur, l’eau du secondaire reprend son chemin vers le primaire. Il faut donc beaucoup d’eau pour qu’une centrale nucléaire fonctionne. En cas d’accident et de perte du circuit primaire, le circuit de sécurité intervient.[...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

  • Papier
  • Web
  • Tablette
  • Mobile
Formule numérique

À partir de 4,10€ / mois

  • Web
  • Tablette
  • Mobile

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

Formule Numérique

À partir de 4,10€ / mois

EN KIOSQUE

Découvrez le numéro du mois - 6,90€

Soutenez l’incorrect

faites un don et défiscalisez !

En passant par notre partenaire

Credofunding, vous pouvez obtenir une

réduction d’impôts de 66% du montant de

votre don.

Retrouvez l’incorrect sur les réseaux sociaux

Les autres articles recommandés pour vous​

Restez informé, inscrivez-vous à notre Newsletter

Pin It on Pinterest