Skip to content

Moukhtar Abliazov : liaisons dangereuses d’un oligarque en Europe

Par

Charles de Blondin

Publié le

9 juin 2023

Partage

Abliazov
Le feuilleton politico-judiciaire de l’homme d’affaires kazakhstanais, Moukhtar Abliazov se poursuit en France. Le 7 mars 2023, la Cour d’appel d’Aix-en-Provence l’a condamné à une amende de 8 000 euros pour ne pas s’être présenté devant la justice française. Quelques mois auparavant, le 8 décembre 2022, la Cour nationale du droit d’asile (CNDA) lui retirait le statut de réfugié politique dont il bénéficiait depuis décembre 2020. Accusé d’avoir détourné 7,5 milliards de dollars lorsqu’il était PDG de la banque locale BTA, la justice française a considéré que ses agissements étaient « constitutifs d'un crime grave » et que sa fuite du Kazakhstan n’a été motivée que par la volonté d’échapper à la justice de son pays qui l’accuse de fraudes importantes. Une condamnation qui abîme l’image de réfugié politique que tente d’afficher l’ancien banquier et ses soutiens. [...]
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

  • Papier
  • Web
  • Tablette
  • Mobile
Formule numérique

À partir de 4,10€ / mois

  • Web
  • Tablette
  • Mobile

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

Formule Numérique

À partir de 4,10€ / mois

EN KIOSQUE

Découvrez le numéro du mois - 6,90€

Soutenez l’incorrect

faites un don et défiscalisez !

En passant par notre partenaire

Credofunding, vous pouvez obtenir une

réduction d’impôts de 66% du montant de

votre don.

Retrouvez l’incorrect sur les réseaux sociaux

Les autres articles recommandés pour vous​

Restez informé, inscrivez-vous à notre Newsletter

Pin It on Pinterest