Skip to content

Nomadland : notre critique

Par

Arthur de Watrigant

Publié le

9 juin 2021

Partage

nomadlan
Grand vainqueur des Oscars 2021 avec trois statuettes (meilleur film, meilleur réalisateur et meilleure actrice) le nouveau film de la jeune chinoise Chloé Zhao s’inscrit dans la filiation de ses deux premiers longs-métrages : la vie des marginaux américains d’aujourd’hui. Après les Amérindiens dans Les Chansons que mes frères m’ont apprises (2015) et les gueules cassées du Rodéo dans le très beau The Rider (2015), Nomadland s’attaque aux nouveaux aventuriers de l’ouest [ ...]
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

  • Papier
  • Web
  • Tablette
  • Mobile
Formule numérique

À partir de 4,10€ / mois

  • Web
  • Tablette
  • Mobile

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

Formule Numérique

À partir de 4,10€ / mois

EN KIOSQUE

Découvrez le numéro du mois - 6,90€

Soutenez l’incorrect

faites un don et défiscalisez !

En passant par notre partenaire

Credofunding, vous pouvez obtenir une

réduction d’impôts de 66% du montant de

votre don.

Retrouvez l’incorrect sur les réseaux sociaux

Les autres articles recommandés pour vous​

Restez informé, inscrivez-vous à notre Newsletter

Pin It on Pinterest