Skip to content

Olaf II de Norvège

Par

Domitille Faure

Publié le

2 juillet 2020

Partage

Pour la royauté lourde en grâces divines, la France n’a pas de quoi rougir. On sort fièrement Louis IX le saint dans la plus totale des confiances. Notre roi venait d’une lignée combattante, pétée de foi catholique au dernier degré, avalant de la cendre pour expliquer à quel point Dieu est au dessus, même quand on possède la moitié de la puissance militaire du monde connu. Non, on a de quoi jouer dans la cour des grands. Mais c’était compter sans la Norvège et sa carte cachée Olaf, roi de Norvège et saint lui aussi, mais avec le bonus respectable du titre de « le Gros », très en vogue à l’époque. Olaf II a régné de 1015 à 1028, et laissé une marque impérissable à tel point qu’il a gagné le titre posthume de Rex Perpetuus Norvegiae. C’est en latin, vous vous doutez que ça va envoyer, et vous ne vous trompez pas: Olaf II est en effet « roi éternel de la Norvège », et à raison.
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

  • Papier
  • Web
  • Tablette
  • Mobile
Formule numérique

À partir de 4,10€ / mois

  • Web
  • Tablette
  • Mobile

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

Formule Numérique

À partir de 4,10€ / mois

EN KIOSQUE

Découvrez le numéro du mois - 6,90€

Soutenez l’incorrect

faites un don et défiscalisez !

En passant par notre partenaire

Credofunding, vous pouvez obtenir une

réduction d’impôts de 66% du montant de

votre don.

Retrouvez l’incorrect sur les réseaux sociaux

Les autres articles recommandés pour vous​

Restez informé, inscrivez-vous à notre Newsletter

Pin It on Pinterest