Skip to content

Colloque sur le wokisme : permis de reconstruire

Par

Sylvie Perez

Publié le

10 février 2022

Partage

EWoke

Les Français sont-ils, comme on le prétend, à l’abri du wokisme ? Sommes-nous, libres penseurs du pays-des-lumières-et-de-Voltaire, par essence imperméables à cette idéologie selon laquelle il est urgent de faire table rase de la civilisation occidentale et de son savoir phallocrate ? Optimisme aveugle. Il n’en est rien. À preuve le colloque « Après la déconstruction : reconstruire les sciences et la culture » co-organisé par le Collège de Philosophie et l’Observatoire du décolonialisme, sous les auspices de Xavier-Laurent Salvador, Pierre-Henri Tavoillot et Emmanuelle Hénin à la Sorbonne les 7 et 8 janvier. On a vu pendant 48 heures, au fil de 12 tables rondes de haut calibre, penseurs et universitaires exprimer leur inquiétude. La cancel culture menace l’université française, déconstruit l’enseignement, ravage des pans entiers de la recherche.

La semaine précédant l’événement, l’ambiance y était déjà. Un article dans Libération, une tribune dans Le Monde, une communication du syndicat Sud éducation, accusaient le colloque de la honte de faire la courte-échelle au fascisme. Les participants (certains se décommandèrent par crainte de l’hallali) étaient préventivement accusés des pires intentions par les vigies woke, ceux-là même qui disent lutter contre les préjugés… [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

  • Papier
  • Web
  • Tablette
  • Mobile
Formule numérique

À partir de 4,10€ / mois

  • Web
  • Tablette
  • Mobile

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

Formule Numérique

À partir de 4,10€ / mois

EN KIOSQUE

Découvrez le numéro du mois - 6,90€

Soutenez l’incorrect

faites un don et défiscalisez !

En passant par notre partenaire

Credofunding, vous pouvez obtenir une

réduction d’impôts de 66% du montant de

votre don.

Retrouvez l’incorrect sur les réseaux sociaux

Les autres articles recommandés pour vous​

Restez informé, inscrivez-vous à notre Newsletter

Pin It on Pinterest