Skip to content

Plumes : cauchemar contemplatif

Par

Marc Obregon

Publié le

30 mars 2022

Partage

Plume
L’ombre du réalisateur thaïlandais Apichatpong Weerasethakul plane sur ce premier film égyptien: plans fixes, souvent décadrés, à la plastique irréprochable, et suggérant par l’hors-champ un monde inquiétant, insitué dans le temps. Sur un prétexte surréaliste – un père de famille disparaît pendant une séance de magie, remplacé par un poulet – Omar El Zohairy dresse le portrait terrible d’une mère de famille hébétée par la misère, dans un pays entrevu comme une gigantesque friche industrielle, régulièrement menacé par un brouillard chimique qui fait peser sur tout le film un danger imminent, digne d’une bande-dessinée d’Enki Bilal. [...]
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

  • Papier
  • Web
  • Tablette
  • Mobile
Formule numérique

À partir de 4,10€ / mois

  • Web
  • Tablette
  • Mobile

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

Formule Numérique

À partir de 4,10€ / mois

EN KIOSQUE

Découvrez le numéro du mois - 6,90€

Soutenez l’incorrect

faites un don et défiscalisez !

En passant par notre partenaire

Credofunding, vous pouvez obtenir une

réduction d’impôts de 66% du montant de

votre don.

Retrouvez l’incorrect sur les réseaux sociaux

Les autres articles recommandés pour vous​

Restez informé, inscrivez-vous à notre Newsletter

Pin It on Pinterest