Skip to content

[Portrait] Marie Pélissier : l’enfance des lettres

Par

Maximilien Friche

Publié le

8 août 2022

Partage

Marie Pelissier©Benjamin de Diesbach

Marie Pélissier n’est qu’une partie du trinôme qui se cache derrière TétrasLire, l’ambitieux magazine de littérature pour les 8-12 ans. Avec Emmanuel son mari et Sophie, sa belle-sœur, elle construit chaque numéro dans le but de donner le goût de la littérature aux enfants. Mais comment en arrive-t-on à se lancer dans ce projet à contrecourant de la déculturation généralisée, dans un secteur saturé par les rentiers des magazines jeunesse ? Le parcours de Marie est semé de rencontres à travers la littérature, par la littérature et pour la littérature.

Marie de Combarieu est née au cœur d’une nuit quasi polaire, le 21 décembre 1979, en Norvège.

De quoi dès le début donner l’envie de s’évader en littérature. C’est pourtant en Isère, dans le fief familial, qu’elle va commencer à lire. « Ma grand-mère m’a mis des livres entre les mains ». Pour elle, rien n’est plus généreux que de recevoir une proposition de lecture, de fréquenter une bibliothèque familiale. La deuxième rencontre dans son chemin vers TétrasLire est sa maîtresse de CE1. Elle n’apprenait pas le français, elle donnait un cours de littérature. Trop exigeant disaient les parents ! Et pourtant. Elle a une révélation : « Je vais devenir écrivain ! »[...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

  • Papier
  • Web
  • Tablette
  • Mobile
Formule numérique

À partir de 4,10€ / mois

  • Web
  • Tablette
  • Mobile

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

Formule Numérique

À partir de 4,10€ / mois

EN KIOSQUE

Découvrez le numéro du mois - 6,90€

Soutenez l’incorrect

faites un don et défiscalisez !

En passant par notre partenaire

Credofunding, vous pouvez obtenir une

réduction d’impôts de 66% du montant de

votre don.

Retrouvez l’incorrect sur les réseaux sociaux

Les autres articles recommandés pour vous​

Restez informé, inscrivez-vous à notre Newsletter

Pin It on Pinterest