Skip to content

Que fut pour nous Kraftwerk ?

Par

Mathieu Bollon

Publié le

18 juin 2020

Partage

Kraftwerk
En dépit de leur apparence d’experts-comptables d’une usine de la Ruhr, ces derniers ont opéré une véritable révolution copernicienne au sein de la musique d’après-guerre et inspiré des genres aussi variés que la techno de Detroit, le rock industriel ou l’acid house au point que leur album-concept Man Machine (1978) est devenu le disque le plus samplé au monde. Réussissant la performance d’être à la fois froide et dansante, la pop synthétique de Kraftwerk a été aussi novatrice que le fut le Bauhaus en architecture ou le futurisme italien en peinture. L’occasion pour L’Incorrect de demander à une poignée de spécialistes ce que le son de Kraftwerk aura représenté.
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

  • Papier
  • Web
  • Tablette
  • Mobile
Formule numérique

À partir de 4,10€ / mois

  • Web
  • Tablette
  • Mobile

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

Formule Numérique

À partir de 4,10€ / mois

EN KIOSQUE

Découvrez le numéro du mois - 6,90€

Soutenez l’incorrect

faites un don et défiscalisez !

En passant par notre partenaire

Credofunding, vous pouvez obtenir une

réduction d’impôts de 66% du montant de

votre don.

Retrouvez l’incorrect sur les réseaux sociaux

Les autres articles recommandés pour vous​

Restez informé, inscrivez-vous à notre Newsletter

Pin It on Pinterest