Skip to content

Que mille tatouages fleurissent !

Par

Frédéric Rouvillois

Publié le

23 avril 2018

Partage

TATAOUGE @DR
Naguère encore, le tatouage était l’emblème des mauvais garçons, à l’instar des compagnons de bagne de Jean Valjean. Le tatoué était un rebelle : il est devenu un mutin de Panurge. S’il se fait marquer, ce n’est plus pour faire la révolution, c’est pour être comme tout le monde. Dans le troupeau. Confortablement installé à l’ombre du parasol, E. laissa un instant L’Incorrect qu’il savourait à petites gorgées, et sentit un frisson lui parcourir l’échine lorsque ses yeux se posèrent, à quelques mètres devant lui, sur un couple de sexagénaires vautrés sur des serviettes de bain turquoise, l’épiderme parsemé de tatouages multicolores. (...) Lire la suite en vous abonnant au magazine L'Incorrect
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

  • Papier
  • Web
  • Tablette
  • Mobile
Formule numérique

À partir de 4,10€ / mois

  • Web
  • Tablette
  • Mobile

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

Formule Numérique

À partir de 4,10€ / mois

EN KIOSQUE

Découvrez le numéro du mois - 6,90€

Soutenez l’incorrect

faites un don et défiscalisez !

En passant par notre partenaire

Credofunding, vous pouvez obtenir une

réduction d’impôts de 66% du montant de

votre don.

Retrouvez l’incorrect sur les réseaux sociaux

Les autres articles recommandés pour vous​

Restez informé, inscrivez-vous à notre Newsletter

Pin It on Pinterest