Skip to content

Une semaine comme les autres en France : le pays des violes devient pays des viols

Par

Joseph Treb

Publié le

10 juin 2022

Partage

Une-semaine-commes-les-autres

Nous chantons de nos jours pour dénoncer les horreurs de la société française. Ainsi, ce jeudi 9 juin, vingt-neuf élèves de troisième ont participé à un atelier d’écriture à l’Institut Saint-Lô d’Agneaux (Manche) durant lequel ils ont imaginé et enregistré des chansons pour dénoncer les laideurs de notre époque, dont le viol. Et il y a malheureusement de la matière...

Lundi 6 juin. Une réfugiée ukrainienne est arrivée en Dordogne (où elle a de la famille de son époux resté en Ukraine) il y a moins d'un mois, avec une amie. Dans la soirée de dimanche à lundi, les beaux-parents de la future victime s'inquiètent de ne pas parvenir à la contacter. Ils décident de se rendre à son domicile et la retrouvent elle et son amie accompagnées d'un homme. La soirée aurait été arrosée. Alors que l'inconnu est parti, les beaux-parents décident de ramener les deux femmes chez eux. L'une accepte, l'autre décide de rester. Sur la route, ils reçoivent un appel : la jeune femme affirme que l'homme est revenu – prétextant avoir oublié son portable – et l'aurait agressée et violée. Les forces de l'ordre, contactées, se rendent au plus vite sur les lieux. Mais le suspect est introuvable. La jeune femme présente quant à elle des ecchymoses. Une enquête est ouverte. [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

  • Papier
  • Web
  • Tablette
  • Mobile
Formule numérique

À partir de 4,10€ / mois

  • Web
  • Tablette
  • Mobile

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

Formule Numérique

À partir de 4,10€ / mois

EN KIOSQUE

Découvrez le numéro du mois - 6,90€

Soutenez l’incorrect

faites un don et défiscalisez !

En passant par notre partenaire

Credofunding, vous pouvez obtenir une

réduction d’impôts de 66% du montant de

votre don.

Retrouvez l’incorrect sur les réseaux sociaux

Les autres articles recommandés pour vous​

Restez informé, inscrivez-vous à notre Newsletter

Pin It on Pinterest