Skip to content

Vers l’IVG post-natal

Par

Mael Pellan

Publié le

10 mai 2022

Partage

Bébé avorté
« Range ta chambre, nom de Dieeeeeeu ! » Ah, le bondieu de gosse ! Qui n’a pas rêvé de pouvoir remonter le temps et d’avorter Nhôhaah, ce petit salaud qui n’a toujours pas rangé sa turne alors qu’on doit aller manger chez les Murtin ce soir! Miracle ! Les milieux droitards avaient cru déceler en Californie un projet de loi autorisant ce doux rêve de parent saoulé : « L’avortement post-natal ». Ou le droit de tuer son enfant une fois sorti du bide parce que finalement après un accouchement de 18 heures, on n’a pas envie de rentrer chez soi avec un truc qui chie, qui pisse et qui gueule sans arrêt. De plus, le projet de loi californien semblait s’inscrire dans un contexte autour de la « justice raciale » permettant aux femmes noires de disposer de leur corps comme bon leur semble. La planète conservatrice avait donc sauté sur le bordel et commencé à faire tourner les moulins de « l’infamie progressiste et avortueuse ». [...]
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

  • Papier
  • Web
  • Tablette
  • Mobile
Formule numérique

À partir de 4,10€ / mois

  • Web
  • Tablette
  • Mobile

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

Formule Numérique

À partir de 4,10€ / mois

EN KIOSQUE

Découvrez le numéro du mois - 6,90€

Soutenez l’incorrect

faites un don et défiscalisez !

En passant par notre partenaire

Credofunding, vous pouvez obtenir une

réduction d’impôts de 66% du montant de

votre don.

Retrouvez l’incorrect sur les réseaux sociaux

Les autres articles recommandés pour vous​

Restez informé, inscrivez-vous à notre Newsletter

Pin It on Pinterest